Vous êtes ici : www.manoirducatel.com > Actualité

Actualité

Découverte archéologique majeure au Manoir du Catel

Dans le cadre du chantier de fouilles mené par le CHAM (Chantiers, Histoire et Architecture Médiévales)* sous le contrôle de la Drac de Haute-Normandie et du service régional d’archéologie, l’archéologue Thomas  Guérin a mis au jour le pont médiéval du 13ème siècle donnant accès à la porte fortifiée du Manoir du Catel**. Cette découverte est d’autant plus exceptionnelle que l’état de conservation du pont médiéval  est remarquable.

Selon Thomas Guérin, « la mise au jour du pont d’accès, de la troisième tour et des contreforts jette, une nouvelle lumière sur une véritable fortification médiévale de l’abbaye de Fécamp ».

Pour Frédéric Toussaint, propriétaire du Monument Historique ayant reçu en 2013 le Grand Trophée de la plus belle restauration, « le rêve de redonner au site ses douves et sa beauté originelle commence à devenir réalité ».

Deux visites exceptionnelles du chantier de fouilles

C’est dans ce cadre que le Manoir du Catel, ouvert au public pour la période estivale jusqu’au 31 août, organise deux visites exceptionnelles du chantier de fouilles. Thomas Guérin et Frédéric Toussaint présenteront ces découvertes archéologiques : dimanche 27 juillet et dimanche 10 août à 15h30 (sans supplément au droit d’entrée).

* Sous la direction de Thomas Guérin, archéologue, et Emilien Pierrard, tailleur de pierre, l’équipe du CHAM affectée cette année au Manoir du Catel se compose d’une vingtaine de jeunes de diverses nationalités, pour la plupart étudiants en archéologie ou en architecture.

** Édifié sous Saint Louis - on fête cette année, les 800 ans de sa naissance à Poissy - par Richard de Treigots, Xème abbé de Fécamp, le Manoir du Catel est le plus ancien manoir seigneurial de Haute-Normandie. Construit entre 1267 et 1270 pour y rendre la haute justice, le Manoir du Catel est un monument symbolique de l'autorité spirituelle et temporelle de l’abbaye de Fécamp. Corpus exceptionnel de plus de 3000 graffitis (XV-XVIII ème siècles). Sauvé en 2000 d’une disparition certaine grâce à l’engagement d’un passionné du patrimoine, le Manoir du Catel est classé au titre des Monuments Historiques depuis 2010. Il bénéficie d’un important programme de restauration entrepris avec l’aide de la DRAC de Haute-Normandie.

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse au format PDF.

 

Le manoir du Catel remporte le Grand Trophée 2013 de la plus belle restauration d’un monument historique

Le 18 octobre 2013

Pour la deuxième année consécutive, Propriétés de France, la Fondation pour les Monuments Historiques et le Figaro Magazine, en partenariat avec la Demeure Historique, organisaient hier soir à la Maison de l’Amérique Latine, la nouvelle édition du Grand Trophée 2013 de la plus belle restauration d’un monument historique. En célébrant et valorisant les trésors architecturaux français, le Grand Trophée a pour objectif de récompenser la plus belle restauration d’un édifice classé ou inscrit au titre des monuments historiques.

Composé de personnalités reconnues dans le monde du patrimoine et de la culture, le jury a présélectionné 12 dossiers parmi la trentaine reçue en juin dernier. Les experts ont ensuite désigné les 4 restaurations pouvant participer au Grand Oral final.

À l’issue de cette prestation, le jury a choisi de récompenser M. Frédéric Toussaint, propriétaire du manoir du Catel en Seine-Maritime. Grand vainqueur de cette nouvelle édition, ce dernier s’est vu remettre une dotation de 30 000 euros.

Le manoir du Catel : un trésor normand ramené à la vie

C’est en 2000 que Frédéric Toussaint tombe amoureux du manoir du Catel, plus vieux manoir seigneurial de Normandie et ancien haut-lieu emblématique de l’autorité des abbés de Fécamp.
Ce monument exceptionnel a traversé les siècles, non sans subir quelques dégâts, comme l’incendie qui a détruit l’une de ses annexes, le logis des abbés. Il a fallu huit années pour le restaurer et lui donner un second souffle. L’Association de Sauvegarde et d’Animation du manoir du Catel, présidée par Frédéric Toussaint lui-même, a ouvert les lieux au public dès la fin des travaux.
« Cette année encore, nous avons reçu un grand nombre de projets d’une qualité rare. Il est important pour nous de reconnaître et de soutenir ceux qui restaurent nos monuments historiques. Cette nouvelle édition démontre aujourd’hui notre volonté de mettre à l’honneur la diversité de notre patrimoine » déclare Alexis BREZET, Directeur des Rédactions du Groupe Figaro.
«Témoins de notre histoire, les monuments historiques contribuent à la richesse de l’immobilier de prestige en France. Il nous parait donc important de soutenir leur restauration, qui contribue aujourd’hui au rayonnement architectural français à travers le monde », poursuit Thibaut GEMIGNANI, Directeur Général de Propriétés de France.
«Le travail accompli par Frédéric Toussaint démontre une nouvelle fois que la modernité peut servir le passé. Il a su rénover et embellir le manoir du Catel tout en respectant l’âme des lieux et leur histoire. Pour la première année, la Fondation pour les Monuments Historiques s'associe au Grand Trophée, permettant, grâce à la remise de la dotation, de récompenser un programme exemplaire de restauration d'un monument historique », explique Joseph HENRIOT, Président de la Fondation pour les Monuments Historiques.
« Nous sommes fiers d’être partenaire de cette nouvelle édition du Grand Trophée et de récompenser le manoir du Catel. Grâce à la restauration et la persévérance de Frédéric Toussaint, ce monument a retrouvé sa splendeur médiévale et témoigne aujourd’hui de la beauté et de la richesse de nos régions », conclut Jean de LAMBERTYE, Président de la Demeure Historique.

Pour plus de détails, vous êtes invités à vous rendre sur le site du Grand Trophée en cliquant ici.

   

© DARTHENAY FRÈRES